Algérie: Les subventions dans la filière laitière

0
48
Subventions dans la Filière Laitière
Subventions dans la Filière Laitière

Algérie: Les Subventions dans la Filière Laitière

Subventions dans la Filière Laitière
Subventions dans la Filière Laitière

Subvention à la production laitière:

Cette subvention à la production est sensée encourager les éleveurs à augmenter la production du lait sans augmenter le prix final pour les consommateurs. Ce type de subventions en Algérie (12-14 DA/lire de lait produit sans compter la prime de collecte et d’intégration) n’a engendré aucun effet ni sur l’augmentation des volumes de production ni sur le prix à la consommation du lait frais. C’est plutôt le contraire, le lait frais est à + de 50 DA voire 55 DA/litre s’est renchéri poussant les magasins d’alimentations générale à le vendre en concomitance avec le lait reconstitué (prix soutenu à 25 DA/Litre considéré comme le lait le mois cher au monde.

Subvention à la consommation:

Une subvention à la consommation est définie comme une contribution à encourager un comportement spécifique du consommateur. Le motif premier de sa mise en place en Algérie il y a plus 3 décennies pour proposer une protéine animale à prix accessible par les populations n’est plus justifié ( surtout à l’orée des nouvelles connaissances scientifiques sur le désavantage d’une consommation excessive du lait qui est le cas pour l ‘Algérien) . Le problème de cette subvention est que ce lait n’est pas produit localement mais au contraire empêche le développement d’une filière locale de production de lait. Pire, cette subvention a induit un environnement de trafic sophistiqué qui n’en profite pas forcément à la population ni au développement de la filière lait.



Suivez Nous sur: Facebook, PinterestTwitter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.