Evaluation de l’expérience de « l’intensification de l’agriculture dans les zones d’épandage de crues »

1
116
l’intensification de l’agriculture dans les zones d’épandage de crues »
l’intensification de l’agriculture dans les zones d’épandage de crues »

Contents

Evaluation de l’expérience de « l’intensification de l’agriculture dans les zones d’épandage de crues » des campagnes 2008-2011

l’intensification de l’agriculture dans les zones d’épandage de crues »
l’intensification de l’agriculture dans les zones d’épandage de crues » Source MADRP

Rappel

  • Les zones d’épandage de crues sont localisées dans les étages bioclimatiques semi-aride, aride et désertique;
  • Le développement agricole dans ces zones à déficit hydrique chronique passe nécessairement par l’irrigation;
  • En Algérie le développement de ces zones dépend essentiellement des précipitations et des eaux de crues des mois d’aout et septembre.

Périmètres irriguées en Algérie

  • Une attention particulière a été donnée aux périmètres irrigués par épandage de crues en 2008-2009 selon la note ministérielle n°685 du 26/08/2008 afin d’améliorer la productivité céréalières de ces zones(orge) et assurer la sécurisation alimentaire du cheptel animal des zones pastorales.
presentation du bilan de réalisation de l'épandage de crues en algerie
presentation du bilan de réalisation de l’épandage de crues en algerie. Source: MADRP
  • Les niveaux enregistrés des 02 dernières campagnes avoisinent les 65% des objectifs tracés en début de campagne, par contre pour la 1ère campagne test (2008-2009) le niveau de réalisation été de 34%;
  • Les superficies réalisées au titre de la campagne 2010-2011 sont nettement inférieures aux réalisations de la campagne 2009-2010, surtout au niveau des wilayates ayant enregistrés de faibles précipitations courant des mois d’aout et septembre;
  • Les orgesreprésentent prés de 75% de la sole emblavée au niveau des zones d’épandage de crues et sont concentrés surtout au niveau des wilayates de Djelfa, Tiaret, Tlemcen, Msila et Laghouat;

L’utilisation des semences réglementaires Algérien

  • Les emblavements au niveau des zones d’épandage de crues sont réalisés en majorité avec de la semence de ferme ou des orges de consommation, le recours à l’utilisation de la semence réglementaire par les agriculteurs au niveau de ces zones est en nette amélioration.

Participation des zones d’épandage de crues dans la production céréalière nationale algérienne

  • La superficie réalisée au niveau des zones d’épandage de crues représentent prés de 05% de la sole céréalière nationale et 15% de celle réservée aux orges;
  • La production prévisionnelle de ces zones (essentiellement les orges) représente prés de 07% de la quantité d’orge produite au niveau national;
  • Cette production couvre un rationnement alimentaire moyen équivalent à 1800 tètes de brebis ans(200gr /téte/jour).

Recommandations

  • Déterminer les zones susceptibles à l’intensification de agriculture par l’utilisation des eaux de crues;
  • Procéder à l’aménagement hydro-agricole approprié des périmètres irrigués par épandage de crues pour une meilleure valorisation des zones de crues;
  • Adapter des techniques de travail du sol permettant une meilleure valorisation de l’eau et la conservation des eaux dans les systèmes d’épandage de crues;
  • Etablir des références techniques de mise en valeur adaptées permettant optimiser l’utilisation des eaux parfois abondantes mobilisées lors de crues;
  • Adapter les variétés permettant de produire en conditions difficiles et présentant une meilleure efficience du l’utilisation de l’eau;
  • Introduire l’agriculture de conservation( semis directe) pour stabiliser la durabilité de l’écosystème steppe.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.