L’Agriculture de Conservation (AC) en Algérie

0
259
L’Agriculture de Conservation (AC) en Algérie
L’Agriculture de Conservation (AC) en Algérie

L’Agriculture de Conservation (AC) en Algérie

«… A travers le monde, il y a une nouvelle initiative qui accorde une attention particulière à renverser le processus actuel de dégradation des sols et à réaliser cet objectif double et antagoniste d’améliorer progressivement la production et de préserver l’environnement : c’est l’Agriculture de Conservation. Celle ci doit reposer sur la suppression du travail du sol et la protection par une couverture végétale constituées de résidus de paille (Mrabet, 1993; 2001 d).»

Définition

Mrabet : « l’Agriculture de conservation (AC) se réfère à plusieurs pratiques qui permettent la gestion du sol pour des utilisations agraires altérant au minimum sa composition, sa structure et sa biodiversité naturelle et le préservant de l’érosion et de la dégradation. »

Quelles sont ces pratiques?

  • Cela implique le Semis Direct (SD), les travaux culturaux simple (TCS) ou Labour de Conservation, la non- incorporation des résidus et les couverts végétaux ou engrais verts.
  • Le but: assurer le maintien et l’amélioration de la fertilité des sols , et la productivité des systèmes culturaux

Le Semis Direct aboutissement de toutes les pratiques en Agriculture de Conservation (AC)

Le semis direct se base sur une couverture de sol permanente et une perturbation minimale de celui-ci.

Semis Direct est un paquet technologique qui repose sur 4 principes

1/ Éliminer les labours;
2/ Couverture permanente du sol;(rotation et inter-cultures)
3/ Semer directement à travers cette couverture;
4/ Contrôler les mauvaises herbes sans perturbation du sol.

Le respect des 4 principes de semis Direct dans L’agriculture de Conservation

  • Toute omission ou application défectueuse de l’un des 4 principes porte préjudice à la réussite du système SD.
  • Parmi eux, le contrôle des adventices ou mauvaises herbes.
  • Pour cela il faut mettre en place une démarche efficace, en raisonnant la rotation (gammes de cultures possibles et leur succession ) et la lutte chimique.
  • Le labour n’étant plus pratiqué…




Une autre condition pour la réussite du système Semis Direct 

Le matériel

L’objectif recherché est de placer la semence et l’engrais avec précision, en assurant un bon contact sol-graine à une profondeur de semis contrôlée (selon la taille de la graine).

On sait à quelle profondeur mettre la graine, mais le tout c’est d’y arriver concrètement.

agriculture conservation - profondeur ideal des grains
agriculture conservation – profondeur idéal des grains

L’idéal

La machine semoir conçu pour Semis Direct

La machine semoir conçu pour Semis Direct
La machine semoir conçu pour Semis Direct

Le semis simplifié avec perturbation du sol

Le semis simplifié avec perturbation du sol
Le semis simplifié avec perturbation du sol

Semoir conventionnel en ligne

Semoir conventionnel en ligne
Semoir conventionnel en ligne

Semis mécanique à la volée

Semis mécanique à la volée
Semis mécanique à la volée

Résultats

Semis direct

résultats semi direct
résultats semi direct

Semis en ligne début levée

Semis en ligne début levée
Semis en ligne début levée

Semis en ligne début levée

Semis en ligne début levée
Semis en ligne début levée

Travailler le sol autrement… les techniques sans labour

La gestion des résidus est primordiale pour la réussite du Semis Direct

  • l’interaction entre la vigueur de la plante et la qualité de la gestion des résidus est la clé de la réussite de l’installation des cultures.
  • Ainsi, on ne peut prétendre introduire le semis direct tout en exportant la totalité des résidus de al récolte.

La perturbation du sol doit respecter la présence d’un mulch

  • 30% de sol couvert et  L’élimination de toute action de retournement ou mixage des horizons.
  • Lors de la mise en place de la culture suivante, ce taux de couverture (30%) est jugé suffisant pour contrôler l’érosion hydrique.
  • Ce qui correspond à 1120 kg/ha pour contrôler l’érosion éolienne.

Le couvert après blé dur en condition des hautes plaines sétifiennes d’Algérie

Le couvert après blé dur en condition des hautes plaines sétifiennes
Le couvert après blé dur en condition des hautes plaines sétifiennes




Lutte contre les mauvaises herbes

  • Lutte chimique contre les mauvaise herbes, Le développement des désherbants par l’industrie chimique a permis l’essor de la pratique de l’Agriculture de conservation (AC), et donc du semis direct.
  • On développe aussi le désherbage mécanique adapté au Semis Direct (SD).
  • Par les rotations.
  • Les possibilités de mettre en place une gamme de cultures des céréales dans la temps et l’espace (inter -culture) la plus large possible.
  • Par la gestion des résidus de récolte durant et après la récolte (sol couvert).

Le semis direct doit être pensé comme un système Et non pas comme une simple méthode de préparation du sol.

Il faut donc réfléchir la rotation des cultures, sans laquelle la durabilité du système SD est menacée.

  • Il faut intégrer ce système afin d’optimiser la gestion des ressources naturelles et l’ensemble des facteurs de production.
  • Optimiser et donc préserver de la dégradation.

Modalités de mise en œuvre du Semis Direct SD

  • Sont diverses, et dépendent en premier lieu des conditions climatiques de la zone concernée.
  • Cependant « il est donc clair, que le semis direct est adapté et développé pour beaucoup de conditions socio-économiques et agro-climatiques ».
  • Ce mode de gestion conservatoire de la ressource sol constitue une garantie durable contre la pauvreté » (Derpsh,2001).



Suivez Nous sur: Facebook, Google+, Twitter, Pintestrest

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.