Introduction de l’Agriculture de Conservation en Zones d‘Epandage de Crues

0
93
Introduction de l'Agriculture de Conservation en Zones d'épandage de Crues en Algérie

Contents

Introduction de l’Agriculture de Conservation en Zones d’épandage de Crues en Algérie

 

Aperçu sur les zones d’épandage de crues

Définition

KOWSAR, 1992  a  définit l’épandage de crue  comme suit :

« L’épandage des eaux de crue est une méthode facile qui permet d’utiliser à différentes fins des eaux riches en sédiments et en éléments nutritifs, qui sont généralement perdues ».

Ces zones peuvent être des dépressions comme les dayas et Maadher ou des terres situés sur des lits ou les terrasses des oueds ou sur des cônes de déjection, et qui sont généralement exploitées par le céréaliculture.

Importance des zones d’épandage de crues en zones steppiques

1.Les zones d’épandages de crues en steppe constituent un  potentiel de :

  • une superficie estimé à 1.1 Millions ha
  • Un volume en eaux de surface évalué à 2,5 Milliards de M3
  • Sols fertils grace aux apports alluvionnaires

Valorisation des eaux de ruisselement dans la production fourragère en zones d’epandage de crues

  • Épandage de la crue
  • répartieur
  • ced de dérivation
  • Diguette

-Exploitation du fourrage en vert durant la période hivernal

-Une production en grain pour la constitution des réserves fourragères

-L’exploitation des chaumes durant la période estivale

L’Agriculture de Conservation

 L’Agriculture de Conservation est une nouvelle technique dont les  principes fondamentaux sont:

  • Le non labour (semis direct) ou le travail minimum du sol (TCS)
  • la rotation culturale.
  • La couverture organique permanente du sol ( les résidus de récolte)

Introduction de l’Agriculture de conservation en zones d’épandage de crues

Les Objectifs visés sont  :

1.L’Amélioraton de la production fourragère

2.La conservation des sols par la lutte contre toutes les formes de dégradation sachant que la steppe est un écosystème très fragile et très sensible aux facteurs de dégradations (sécheresse,surpâturage,labour aléatoire……etc )

l’introduction de cette technique dans les zones steppiques et essentiellement dans les zones d’épandages de crues , est  une nécessité en matière de  la lutte contre la détérioration  des sols (érosion éolienne ou hydrique) et de tous type de dégradation,

Le HCDS  en collaboration  avec l’ITGC et les DSA , le programme d’introduction de la technique du semi diret à été lancé au niveau des wilayates de  Djelfa, M’sila, Laghouat, Khenchela, El Bayadh et Saida .

 Ce programme  a :

  • ciblé  17 agriculteurs sur une superficie de 103.2 Ha.
  • connue un lancement tardif ( fin nouvembre , décembre) suite aux différents contraintes rencontrés;
  • Été lancé durant une période de sécheresse

 L’introduction de la technique a été effectué en tenant compte des conditions du milieu et du  type d’irrigation (Épandage de crues, aspersion, sous pivot et en sec ).

  • Déroulement des travaux :

    – Durée des travaux : Du 23 /11/2010 au 29 /12/ 2010.
    – Wilayas ciblées : Djelfa, M’sila, Laghouat, Khenchela, El Bayadh et Saida.

  • Caractéristiques du semoir :

    – Semoir utilisé : Kuhn SDM 2217/19.

    – Vitesse du tracteur avec le semoir : 2 Ha/Heure
    – Largeur du semoir : 4.65m.
    – Ecartement mini entre rangs (semis en lignes) :17 cm.
    – Profondeur de semis : 4 cm.

  • Assistance technique:

-Cadres ITGC Saida.

Matériels utilisés  durant la campagne 2010/2011

Materiel utilisé pour agriculture de conservation
Materiel utilisé pour agriculture de conservation

Bilan de la Campagne 2010/2011

Région Ouest :

bilan campagne agricole ouest
bilan campagne agricole région Ouest Source HCDS

Région Centre

agrictulre de conservation région centre
agrictulre de conservation région centre Source HCDS

Dispositif  de suivi- évaluation

  Il est basé sur :

  • Un échantillonnage adapté (subjectif)
  • Ies relevés représentatif
  • Des mesure périodiques

Les paramètes de Suivi-Evaluatin

1.Pédologiques ( analyse physico chémique et de la fertilité du sol)

2.Phénologiques (Stade végétatif )

3.Biométrique (Hauteur  moyenne ; Circonférence moyenne

4.Production (phytomasse, rendements )

Résutats des évaluations

Les évaluations périodiques ont été effectués sur la base  des  paramètres suivant

1.Stade végétatif (phénologique)

2.Densité semée (nombre de grains/ m 2)

3.Nombre moyen  de  pieds (densité levée) / m 2

4.Nombre moyen de talles /pied.

5.Hauteur  moyenne des tiges principales (maître brin)  en Cm.

6.Circonférence moyenne des  talles d’un même pied joint en Cm.

7.Poids de la phytomasse verte (coupée au ras du  sol)

8.Nombre moyen d’épis / m 2

9.Nombre moyen de grains/ épis

  • Ont données lieu à des résultats préliminaires

Conditions climatiques durant la campagne 2010/2011

Conditions climatiques durant la campagne 2010/2011
Conditions climatiques durant la campagne 2010/2011 Source HCDS
  • Les mois de Décembre et janvier sont les plus sec pour l’ensemble des wilayates.
  • la wilaya de Saida a enregistré 4 mois sec sur 5.
  • Les wilayas de Djelfa et M’sila ont enregistré 3 mois sec sur 5.
  • La région est a enregistré 2 mois sec sur 5 (Décembre et Janvier).

Les résultats des évaluations

Les résultats des évaluations
Les résultats des évaluations SOurce HCDS

Conclusion

L’Agriculture de Conservation présente une multitude d’avantages sur les plans économiques, agronomiques et écologiques.

Les résultats des expériences mésurés à travers  les différents régions et pays ont montré une amélioration des rendements (grains et paille).

Durant cette campagne le HCDS en collaboration avec l’ITGC et les Différents DSA ont introduit cette technique au niveau des zones d’épandage de crues de la steppe  avec une superficie de 103,2 Ha répartie sur 6 wilayas et 17 agriculteurs.

Afin d’évaluer les résultats de cette technique, un dispositif de suivi évaluation a été mis en place . Ce dispositif qui s’appui  sur les mesures de plusieurs paramètres  permettra une évaluation à juste valeur.

L’introduction de cette technique a coïncide avec con-jointure climatique très défavorable surtout à l’ouest et au centre( Djelfa, Laghouat, El Bayadh)

voir les videos suivant sur l’agriculture de conservation en Algérie:

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.